Gestion des conflits si nous prenions en compte les mécanismes de défense de Will Schutz

Gérez les conflits est primordial en entreprise. Les conflits sont présents en entreprise et dans les organisations publiques, mais ne sont pas assez gérés, traités. De ce fait, les conséquences sont désastreuses, bore-out, burnout, harcèlement moral, dépression… Les indicateurs sociaux sont alarmants ? Et si, nous traitions vraiment les conflits, et si nous formions pour gérer les conflits, et si les managers prenait en compte leur responsabilité managériale ? Voici une méthode, une solution : les mécanismes de défense de Will Schutz, pour vous aider à gérer les conflits efficacement.

Dans un conflit, chacun contribue à 100 % au problème et personne n’est à blâmer !

Je vois le monde à travers moi-même. Je suis loin d’être un observateur objectif. Je vois les choses à travers ce que je suis et parfois si je ressens une insuffisance en moi-même, cela va affecter la façon dont je vais voir les choses. Il s’agit donc de MA VISION DU MONDE. Je peux mieux comprendre mon comportement à travers le concept de SOI, nous enseigne Will Schutz.

Je peux mieux me comprendre, en me concentrant sur moi. Lorsque je ne suis pas bien avec moi-même et que je n’en suis pas conscient, j’ai tendance à utiliser un mécanisme de défense, pour faire face à la douleur, liés au sentiment d’insuffisance. Ce mécanisme, appelé “défense ou mécanisme de défense” est une déformation de la réalité, mais de ma réalité, afin d’éviter cette douleur.

Je peux me sentir la victime, au lieu d’assumer mes responsabilités pour un choix que j’ai fait. Ces défenses ne sont, quoiqu’il advienne – qu’un soulagement temporaire. Comprendre ces mécanismes de défense aident à comprendre pourquoi les évènements ne se déroulent pas toujours comme nous le souhaitons, pourquoi certaines situations ont entrainé un conflit sans le vouloir…

– Toutes les personnes impliquées dans une situation ont contribué à 100% à ce qui s’est passé.

– Nous sommes dans une relation à deux, 100% responsables du déroulement de la relation.

– Dans la relation, chacun d’entre nous, aurait pu faire quelque chose, dire quelque chose, pour conduire à un résultat plus positif.

CONTRE QUOI NOUS DÉFENDONS-NOUS ?

Nous nous défendons contre l’importance : Suis-je importante ? Sans importance ? Nous nous défendons contre la compétence : Suis-je compétent ? Pas compétente ? Est-il ou est-elle plus compétent que moi ? Nous nous défendons contre la sympathie : Suis-je sympathique, aimable, pas aimable ?

Il y a en réponse à nos peurs des signes défensifs :

– perdre le sens de l’humour

– se sentir offensé facilement

– chute soudaine du quotient intellectuel

– vouloir avoir raison

– expliquer sans fins

– prêcher

– se retirer dans un silence absolu

– être sarcastique

– refuser de négocier

– blâmer

– faire rire les autres….

La personne qui utilise un mécanisme de défense ressent “je sais que je suis insignifiant, incompétent et/ou antipathique, et je m’attends à être ignoré, humilié ou rejeté” inconsciemment bien sur.

II existe plusieurs mécanismes de défense :

1 – LE DÉNI : “Pour moi, il n’y a pas de problème ! ” Au revoir et à bientôt…facile, je tourne la page, pour me protéger, mais je n’affronte pas le conflit et la relation.

2 – LA VICTIME : “je suis la victime, je me sens offensé et blessé…Je suis un martyr.”

3 – LA CRITIQUE : La compensation. “je fais des commentaires sur tout. J’attire l’attention sur les remarques stupides, je critique tout et tout le temps…”

4 – LE SAUVEUR : “Je cherche quelqu’un qui a besoin d’aide. Je propose mon aide tout le temps, à tous”.

5 – LE MASOCHISTE : “Celui qui se blâme lui-même, c’est de ma faute, de mon entière faute”.

6 – LE DEMANDEUR : “Dites-moi que je suis compétent, et dites le moi encore et encore…”

LA SOLUTION : L’objectif est d’en prendre conscience, d’en discuter, de communiquer entre personnes responsables et intelligentes. Managers, lors d’altercations et/ou de conflits, la communication est la SEULE solution à ces ressentis, ces comportements, cette non-compréhension… Elle est la clé de la relation, en cas de difficultés à surmonter au sein d’une équipe.

Laisser un commentaire

Vous souhaitez être appelé ?